dexter2

genre: série TV (thriller)

année: 2007. Série crée par James Manos Jr (USA) pour la chaîne Showtime.

durée: épisodes de 55 minutes environ

L'histoire de la saison 2: Dexter a du mal à se remettre du meurtre de son frère. Les soupçons du sergent Doakes n'arrangent rien. Cela ne fait qu'empirer lorsque des plongeurs découvrent des dizaines de cadavres de Dexter, gisant au fond de la mer. C'est désormais le FBI qui se charge de l'enquête.

Critique de Ber:

S’affranchissant assez rapidement  du fantôme de son tueur glacial de frère, Dexter franchira le cap d’entre saisons avec son coéquipier Doakes sur les basques.
Sa méfiance naissante lors de la saison précédente ne fera que croître au fil des épisodes. Non seulement notre anti héros l’aura sur le dos mais, du fait de la réapparition des fonds  aquatiques de l’ensemble des restes de ses anciens cadavres, ce sera un vieux briscard du FBI qui commandera son propre commissariat à jouer les limiers pour attraper le boucher de Bay Harbor, nom tapageur trouvé par les journaleux.

 

A côté de cela, Dexter va également frayer avec une bande d’addictifs anonymes afin d’expurger son côté noir que sa délicieuse fiancée a fini par percevoir.
Cela donnera lieu à de très bonnes scènes d’extériorisation de l’affect du héros que l’on avait plutôt l’habitude d’entendre en voix off.  Une vampirella des temps modernes va alors jouer le rôle de marraine de Dexter qui finira par tomber dans un sombre jeu de manipulation tout droit issu de la personnalité psychotique et incendiaire de la brune libertine. Dexter va brusquement devenir sexué pour le plus grand plaisir des fans de galipettes sur lit malmené.

La mécanique de la saison 1, qui nous livrait un meurtre métronomique par épisode, va s’en trouver plus que enrayée. Les seconds rôles vont naturellement se mettre un peu en retrait.
Dexter, attaqué de toutes parts, va même dépasser les limites de son code de moralité en n’hésitant pas à tout faire pour faire accuser un innocent à sa place.

 

D’un autre côté, il se rend compte qu’il doit affronter des émotions positives totalement inconnues suite à sa rupture avec sa fiancée. C’est un Dexter nouveau qui affrontera un final de toute beauté dans les marécages des Everglade.

L’humour, bien que moins présent, s’illustrera quand même sporadiquement. Comme dans un épisode complet en gigantesque clin d’œil au mythe du super héros (j’adore !) ou encore lors des scènes fantasmées de Dexter sur sa manière d’avouer à sa sœur qu’il est le boucher de Bay Harbor.

Je vais arrêter de jeter des fleurs à cette série. Ma note va dépasser celle de la première saison et je trouve que la série à la force de terminer sur une image assez définitive sans suspense apparent mais pourtant on est finalement impatient de connaître la suite des aventures de notre spécialiste du sang favori !

 

NOTE : 17/20

 

Ber