The_Walking_Dead_S2

Genre : Série tv (Horreur) créée par Frank Darabont pour la chaîne AMC.

Année : 2011.

L’histoire : Evoluant toujours dans un monde où les zombies pullulent, le groupe trouve refuge dans une ferme tenue par un vieux vétérinaire bourru.

A propos de la série :

Cette saison compte 13 épisodes de 45 minutes. La série est basée sur le comic book éponyme  de Robert Kirkman.

Critique de ber :

Je diviserai cette saison en deux parties distinctes avec des bonheurs divers au niveau qualitatif.

La première moitié est d’une efficacité sans faille avec une course contre la montre à la recherche de la jeune Sofia, la fille d’une des survivantes du groupe. A quoi viendra se greffer la lutte pour la vie du jeune fils de Rick, suite à un accident stupide de chasse. On est sous tension permanente et ce dans un cadre bien connu des aficionados : la ferme du vieil Herschel.

Ce vétérinaire et ses filles vont offrir l’asile à nos rescapés tout au long de la saison. Tout ce pan de scénario respecte dans les grandes lignes la série d’origine. C’est comme cela que l’on vivra la naissance du couple Glenn-Maggie (interprétée par la délicieuse Lauren Cohan). Encore un chouette clin d’œil au fan de la version papier.

Je qualifierai la seconde partie d’un peu trop abrupte. D’un côté, le programme s’éloigne grandement de la BD et de l’autre, la série veut arriver aux mêmes finalités mais s’y prend  gauchement, selon moi. Autant la première tranche de saison installait une ambiance pesante, autant les auteurs font preuve de précipitations par la suite. Pire encore, ils s’évertuent même à être plus extrême que le matériau d’origine (mort prématurée d’un personnage principal, un Shane très très sombre…), alors que le comic book est déjà ultra alarmiste.

Heureusement que l’ultime épisode fait oublier tout cela. Avec en tête de gondole la première véritable attaque de la ferme par une horde de zombies. Orchestré de main de maître, ce fait d’arme éparpillera le groupe qui n’en sortira pas indemne, loin de là. Dans la même veine créatrice, les scénaristes promettent de beaux lendemains via ses images finales. Si elles questionnent les fans de série, elles font plutôt bondir de plaisir les fanatiques de comics. Au vu de celles-ci, on est certain de voir à l’écran, l’année prochaine, un personnage culte de la BD (Michonne et ses katanas assassins) et on devine le futur refuge des rescapés (la prison, théâtre des événements du troisième graphic novel).

Pour conclure, je voulais mettre en exergue  la toujours superbe illustration du bestiaire zombie tout au long de la saison. Avec des maquillages très réussis, donnant la part belle au gore, le plaisir de fan du genre se ressent même lors de scène anecdotique. Comme lorsque nos amis doivent extirper un zombie croupissant d’un puits d’eau potable ou encore quand un rodeur insinue sa tête dans un minuscule trou sur un pare-brise qui explosera sous la pression. Que de bons moments !

Une saison correcte même si elle ne revêt pas le même manteau de perfection que son prédécesseur.

Note : 14,5/20

Ber