justified

Genre : Série tv américaine (Policier) créée par Graham Yost pour la chaine FX (USA).

Année : 2011

L’histoire :

C’est toujours en poste dans son Harlan natal que Raylan devra faire face à la mainmise sur la ville de la famille Bennett.

 

A propos de la série :

La série compte 13 épisodes de 42 minutes.

Critique de ber :

On passe par différent état tout au long de la saison.

Les débuts sont franchement heureux avec la mise en lumière d’une nouvelle tribu dans la ville d’Harlan. La famille Bennett veut ni plus ni moins régner sur la bourgade. Imaginez une matrone un brin despotique (lookée comme Annie Wilkes dans le film Misery) et ses trois larbins de fils, tous un peu péquenaud dans leur genre. Entre commerce de spiritueux et trafic de drogues douces, les Bennett détiennent les rênes d’Harlan, surtout que l’un des trois fistons est le shérif.

C’est engoncé dans un  précaire équilibre entre respect poli et son professionnalisme légendaire que notre Marshall en pénitence aura maille à faire avec tout ce petit monde qui flirte avec l’illégalité.

Dans le rayon des déceptions figure le traitement imposé à Boyd Crowder (Walton Goggins) qui de malfrat original de la première saison, se muera en un assommant faux repenti jouant les Robin des bois pour finir par verser à nouveau dans le banditisme. Et que dire alors du sort réservé à la jolie Ava, reléguée ni plus ni moins qu’à un statut de faire-valoir (son rapprochement avec Boyd frise l’incongruité).

Les scénaristes sont réellement à blâmer ! Ils osent même pousser le bouchon en jouant la carte du puritanisme à outrance en replongeant Raylan dans les bras de son ex-épouse ! Si c’était encore pour nous offrir des subplots palpitants ! Nenni ! On restera totalement de marbre lorsque cette dernière palpera quelques billets issus d’un braquage, ennuyant au plus haut point son ex-mari de flic ! Le problème c’est qu’elle plonge par la même occasion tout l’auditoire dans un ennui profond. Mis en cause encore une fois, les scribouillards qui se perdent en d’invraisemblables hasards juste pensés afin d’étirer cette intrigue plus que secondaire…..

Heureusement, les auteurs vont réussir à retirer les marrons du feu grâce à un final de saison assez réussi. Ils clôtureront le dernier épisode de belle manière en mettant un point d’orgue à l’intrigue principale. Et ce, au prix d’une scène que l’on sentait pourtant venir à des kilomètres mais qu’ils arrivent ingénieusement à détourner légèrement en trompant de la sorte tout son petit monde. Inattendu !

En conclusion, le programme  présente déjà des signes de fatigue. A voir que la série a déjà été reconduite pour une cinquième saison, j’ose espérer qu’elle retrouvera un nouveau souffle dès l’année prochaine. Pour verser quelque peu dans un optimisme débordant, je boosterai un peu la note finale pour qu’elle dépasse d’un fifrelin la moyenne.

Note : 10,25/20

Ber