def

Genre : Série tv américaine (Aventure-Super-héros) créée par Douglas Petrie et Marco Ramirez pour la chaîne Netflix.

Année : 2017

L’histoire : Iron Fist assemble autour de lui une équipe de super-héros composée de Jessica Jones, Luke Cage et Daredevil dans le but de protéger New York d'une terrible menace, La Main, dirigée par Alexandra Reid.

A propos de la série :

La saison compte 8 épisodes de + ou – 50 min.

Critique de ber :

 

Il faut bien dire que je n’en attendais pas grand chose de ce crossover des séries super héroïques Netflix. Mais son format de huit épisodes a fini par me décider à prendre le train en route. Resituons les choses.

 

Après deux saisons de Daredevil et une de Jessica Jones assez jouissives, Netflix m'avait perdu dans les méandres de sa vision de la suite des événements. Luke Cage m'avait intéressé un peu au début mais ayant vite lâché l'affaire, il est peu de dire qu'Iron Fist me soit passé au-dessus de la tête. Les critiques assassines qui ont essaimé sur la Toile m’ont conforté dans mon idée.

 

Le premier point fort de Defenders c’est que l’on rentre dedans sans le moindre effort malgré les lacunes que l’on peut avoir de l'aventure Netflix en terre Marvel.

 

Et la série s'en sort pas mal pendant 6 épisodes où l'on se dit que la réunion des héros ne passe pas si mal à l'écran et que l'on allait enfin avoir une conclusion des déconvenues de chacun avec l'organisation criminelle de La Main.

 

On est même content de revoir des personnages anciens (Stick et Elektra pour ne pas les citer) apporter leur contribution. Oui, il faut bien avouer qu'il y a pas mal de raccourcis scénaristiques et d'indices qui arrivent un peu providentiellement pour faire avancer l'intrigue mais c'est inhérent à la petitesse de la saison. Donc no problem.

 

Les deux derniers segments auront malheureusement l'art d'enterrer le programme. A cause d'un repère final ridicule des agents de la main (une piteuse carcasse de dragon à des centaines de mètres en sous-sol !!!) et à des scènes qui frisent l'incongru (non mais ils nous prennent pour qui en faisant déambuler les proches des héros dans le commissariat comme dans un moulin !).

 

Triste épilogue. Et ce n'est pas l'image final qui promet un focus, pour la suite, sur la cultissime saga "Born Again" de Daredevil qui arrivera à nous faire croire totalement à de meilleurs lendemains...

 

Note: 12/20

 

Ber